ENVOLÉE D’UN PAPILLON

 

 Tu survoles loin dans les prés de jade doré

Sous la chaleur enchanteresse du soleil de l’été

Grisé  de délire juvénile et de joie

Tu  défoules  librement de fleur en fleur comme un roi

 

Efflorescences qui se reconnaissent entre mille fleurs

La charnelle vante ses chatoyantes couleurs

 La plus parfumée exalte ses arômes voluptueux

 La coquine essaie de t’emprisonner  dans sa corole

Une  fleur qui n’a pas de parfum te guette jalousement

Une autre,  les pétales décolorés, te regarde tristement

 

Tu  valses et tu joues, ton cœur est pris ailleurs

L’œillet chatouille ton nez

Le coquelicot est trop ridé

 Trop timide la violette

 

Quant à la rose, mystérieuse et distingué,

Elle ne ressemble pas aux autres fleurs

A l’abri de sa chambre couleur verte,

Elle se cache à déplier ses pétales soyeux

Complètement  cultivée elle quitte son énorme lien en bleu

Dans tout l’éclat de sa beauté

Céleste,  parfumé à tourner la tête de l’amant passionné

 La superbe rose est ta reine incontestée

Anita Bacha

Illustration/Artist/Francis Apied

img_7330

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s